Dos D’Âne vs. Coussins Berlinois

Lire cette page in English

Choisir une stratégie de ralentissement de la circulation idéale

panneau de signalisation carré d’un dos d’âne devant un ciel bleu
Les coussins berlinois favorisent la sécurité routière ainsi que la fluidité de la circulation.

Partout où les gens et les voitures sont à proximité l’un de l’autre, la sécurité routière devient de plus en plus préoccupante. Près des terrains de jeux et des écoles, dans les stationnements et les zones polyvalentes, la conduite agressive constitue un risque pour la sécurité des piétons. La réduction de la vitesse est un moyen de protéger les gens dans ces zones. Des vitesses de circulation plus lentes réduisent à la fois la probabilité d’un accident et la possibilité d’un accident mortel.

Bien que les zones de vitesse soient souvent aménagées afin d’encourager une conduite sécuritaire, les limites affichées peuvent être manquées ou ignorées, de sorte que le ralentissement de la circulation dans ces zones intègre souvent la conception physique de la chaussée ou de l’environnement.

Les dos d’âne ainsi que les coussins berlinois sont utiles pour encourager la conduite sécuritaire dans les zones piétonnes.

Les dos d’âne et les coussins berlinois sont des obstacles verticaux utilisés dans la gestion de la circulation—de réels bosses sur la route qui secouent les occupants d’un véhicule qui circulent trop rapidement par-dessus. Ce sont les éléments structuraux les plus couramment utilisés pour ralentir la circulation. Ils peuvent être faits d’asphalte, de béton, de plastique, de caoutchouc ou de métal. Bien que ces mesures soient reliées et aient les mêmes avantages, elles ne sont pas des solutions interchangeables: elles conviennent à différentes applications.

Coussins Berlinois

Des coussins berlinois, parfois appelés ralentisseurs ou ondulations, sont utilisés pour les zones de vitesse de 15–25 km/h. On les remarque souvent dans les rues ou sur les routes de liaison où la circulation doit rester fluide mais où une vitesse excessive mettra les piétons en danger. Les aires de jeux et les zones scolaires les utilisent souvent dans la gestion de la circulation.

une voiture sport argent se trouvant sur un cousin berlinois en caoutchouc dans un stationnement
Les coussins berlinois sont utilisés dans les zones de vitesse entre 15-25 km/h.

Un coussin berlinois crée une légère sensation de bascule dans une voiture qui la franchit à la limite de vitesse affichée. Si une voiture roule à une vitesse excessive, la bosse secouera le véhicule et son contenu, ce qui causera de l’inconfort aux occupants et perturbera son contenu. Ces obstacles recouvrent généralement la voie où ils sont placés. De cette façon, les véhicules sont encouragés à passer par-dessus à l’aide de deux roues, réduisant ainsi la probabilité d’endommager le dessous du véhicule.

Les coussins berlinois sont offerts dans une variété de profils et de longueurs de déplacement. Ces facteurs influencent l’expérience de l’inconfort créé à l’intérieur du véhicule faisant de la vitesse. La longueur du déplacement varie entre 3–20 pieds. Toute longueur de déplacement plus grande que le véhicule ne crée qu’un mouvement de va-et-vient, tandis qu’une longueur de déplacement plus courte que le véhicule crée deux mouvements de basculement lorsque chaque paire de roues passe au-dessus. Les coussins berlinois sont le plus souvent placés en série, maintenant ainsi la réduction de la vitesse à travers un long couloir.

Ces déviations verticales ne sont pas un bon choix pour les artères, les routes d’urgence, ou dans n’importe quelle rue où il est facile pour une voiture d’échapper à la bosse en conduisant sur une chaussée. Pour cette raison, ils sont généralement installés dans un ou deux couloirs urbains locaux où il y a des bordures et des égouts fermés. Si des coussins berlinois sont installés dans les zones où il y a une chaussée, ils sont souvent jumelés avec des bornes ou d’autres mesures d’obstruction pour empêcher les voitures de quitter la voie de circulation.

Dos d’âne

Un dos d’âne dans une allée devant une clôture décorative séparant un mur de pierre
Les dos d’âne encouragent la réduction de la vitesse à 3-15 km/h.

Les dos d’âne sont des options de ralentissement de la circulation plus agressives que les coussins berlinois, et sont donc utiles dans les endroits où les piétons et les voitures partagent un espace étroit, comme les stationnements et les allées. Un dos d’âne ralentit généralement la circulation à une vitesse de 3–15 km/h, ce qui permet aux personnes et aux voitures de réagir en toute sécurité les unes envers les autres. Les dos d’âne sont rarement utilisés sur les routes publiques, car ils obligent les véhicules à s’arrêter pour les franchir et peuvent endommager les voitures se déplaçant à des vitesses régulières.

Les dos d’âne peuvent être de deux à quatre pouces de haut, mais ils ont une distance de déplacement beaucoup plus courte que les coussins berlinois. Ces obstacles se retrouvent sous le pneu d’un véhicule pour moins de la moitié d’une rotation de roue complète, avec des largeurs standard entre six pouces et deux pieds. Le rapport hauteur-distance-déplacement crée un rebond abrupt dans un véhicule, ce qui peut ébranler les occupants et le chargement. Puisqu’un dos d’âne est toujours beaucoup plus petit que les véhicules qui le franchissent, chaque essieu le traversera séparément, ce qui signifie qu’une voiture roulant à une vitesse excessive recevra deux coups importants.

Les dos d’âne, comme pour les coussins berlinois plus posés, peuvent être placés à intervalles afin de maintenir la réduction de la vitesse. Ils sont souvent espacés judicieusement car ils sont plus inconfortables lors d’un passage à grande vitesse et sont utilisés dans des zones géographiques plus petites.

Les dos d’âne peuvent provoquer un choc, ce qui explique peut-être pourquoi ils sont reconnus par des noms colorés à travers le monde. Ils sont connus comme les briseurs de vitesse (Inde), les barres de vibrations (NZ), les policiers endormis (Royaume-Uni), et les tortues de route (Sud des États-Unis).

Avantages et précautions

L’une des grandes forces des dos d’âne et des coussins berlinois est qu’ils restent un moyen de dissuasion, peu importe comment les conducteurs deviennent habitués à leur présence. Les signes clignotants ou l’application intermittente du code de la route changent les comportements pendant un certain temps, mais les conducteurs reviennent souvent au comportement précédent. On peut ignorer un signe, mais pas la route se trouvant dessous. Un coussin berlinois ou dos d’âne crée le même inconfort pour un conducteur roulant trop vite, que ce soit la première ou la centième fois que cela se produit.

Une bosse sur la route n’est pas parfaite pour tous les scénarios de ralentissement de la circulation. Les obstacles fonctionnent mieux lorsque le conducteur sait qu’ils arrivent et commence à ralentir. Les dos d’âne et coussins berlinois sont généralement bien identifiés avec des couleurs contrastantes ou des surfaces réfléchissantes pour assurer la visibilité, mais ils doivent également être installés dans des endroits où un conducteur peut les voir venir. Ils ne sont pas efficaces lorsqu’ils sont utilisés au milieu d’une longue courbe, ou dans les rues où le degré de la pente est supérieur à 8%. Une pente abrupte peut également modifier la hauteur efficace d’un coussin berlinois ou d’un dos d’âne, et créer plus d’impact que prévu. La visibilité peut aussi être un problème dans certains climats hivernaux où les chutes de neige sont abondantes et où les rues locales ne sont pas déneigées.

Les coussins berlinois et les dos d’âne ne sont pas non plus recommandés pour les artères ou les routes d’urgence, où elles peuvent constituer un danger. Si trop soudains ou si la vitesse est trop élevée, ces obstacles peuvent entraîner une perte de contrôle du conducteur ou endommager un véhicule.

Toutefois, lorsqu’ils sont utilisés de la bonne manière, ces outils sont les plus aménageables dans la boîte à outils de la gestion de la circulation.

Matériaux et installation

Les dos d’âne et les coussins berlinois sont généralement faits de caoutchouc ou d’asphalte. Des options de plastique, de métal et de béton sont également disponibles.

Lorsque fabriqués en caoutchouc ou en plastique, ces obstacles sont faciles à installer sur des surfaces préexistantes, permettant ainsi une installation rapide et efficace. Les deux options sont légères et peuvent être installées temporairement. Des installations très restrictives, dont beaucoup sont placées à proximité et en série, peuvent créer des ennuis lors du déneigement dans les climats hivernaux: les dos d’âne en caoutchouc et en plastique peuvent être désinstallés pour faciliter ces opérations.

Le caoutchouc a une plus grande compression que l’asphalte ou le béton, ce qui peut être avantageux pour un véhicule qui le heurte trop rapidement, de travers, ou qui est trop près du sol, car il est moins susceptible de causer des dommages au véhicule. Cette plus grande compression signifie que les obstacles en caoutchouc de la même hauteur sont légèrement moins efficaces pour ralentir la circulation que les installations d’asphalte similaires et que le caoutchouc ou le plastique ne sont pas idéaux pour les routes où la lourde circulation industrielle est constante. Cependant, dans des conditions normales, le caoutchouc est solide et durable et est peu dispendieux à acheter et à installer.

Les coussins berlinois en asphalte ou en béton sont souvent installés par des équipes de travaux de la route municipaux ou des entreprises de pavage privées. Ils doivent avoir la précision et l’expertise dans le domaine car sinon l’installation peut s’avérer difficile. Avec une équipe suffisamment experte, l’asphalte peut permettre une construction personnalisée de la forme de l’obstacle et de la longueur de déplacement. Les deux matériaux ont moins de compression et sont donc légèrement plus efficaces que le caoutchouc ou le plastique pour la réduction de la vitesse. Au fil du temps, et par temps variable, cependant, l’asphalte et le béton auront tendance à s’user et à se fissurer.

Gestion de la circulation simple et efficace

Les dos d’âne et les coussins berlinois sont utiles pour encourager la conduite sécuritaire dans les zones piétonnes. Les coussins berlinois sont utiles dans les endroits où la circulation doit rester fluide et les dos d’âne dans les petites zones où les piétons et la circulation partagent l’espace de manière plus équitable. Les deux sont moins intensifs en termes de planification par rapport à d’autres méthodes physiques de ralentissement de la circulation, comme les ronds-points ou les rues à sens unique, et les versions préfabriquées modulaires peuvent être installées simplement et à peu de frais sur les surfaces existantes. Les coussins berlinois plus larges et leurs petits cousins tout aussi efficaces, les dos d’âne, sont des vedettes de la sécurité routière lorsqu’ils sont utilisés de la bonne manière.